Bon, cela fait quelques billets un peu narratifs (où tout est beau tout est gentil )mais moins rigolos que nos récits d'avant accouchement... vous êtes nombreux à nous dire combien vous aviez ri de nos débuts de parents de multiples...

Maintenant vous allez pleurer avec moi! ;-)) gniark gniark gniark! (bienvenue dans la vraie vie des parents de triplés)

En effet, autant la vie d'Aurore a la crèche était facile, quoiqu'émaillée par quelques petits microbes nous empêchant de la déposer à la crèche et à devoir prendre congé...autant la vie avec une puéricultrice à domicile peut s'avérer compliquée...

De prime abord on s'était dit: "c'est tout bénéf' puisque même s'ils sont malades elle sera là..."  hé bien que néni, chers lecteurs...

Notre Mary Poppins (Laurane - pour que vous vous y retrouviez) avait bien pris son rôle en mains. Jamais malade (bon ok une petite gastro gentillement refilée par mes mousquetaires, c'est de bonne guerre), souriante et tout et tout... 8 mois nickels durant lesquels nous avions trouvé un train-train quotidien (j'y reviendrai un jour en détail)...

Et puis, de retour de nos vacances respectives, elle nous annonce que son papa lui offre des billets d'avion pour aller voir sa famille en France. (Bon on ne va pas lui refuser ça, pas grave ce sont toujours les vacances judiciaires pour moi (même si j'étais en pleine organisation du baptême)...

Mais au retour de vacances, Laurane est revenue avec une bonne nouvelle... pour elle... elle est enceinte et écartée d'office n'ayant pas fait le CMV (maladie virale qui, si elle est transmise à un foetus peut s'avérer très dangeureuse pour celui-ci entraînant malformations et autres horreurs que l'on ne souhaite à personne...) bref du jour au lendemain je n'ai plus de mode de garde pour mes loupiots et on est le 4 septembre, avec nos boulots qui reprennent de plus belle avec la rentrée...

Aaaaaargh! (comprenons-nous bien, j'étais ravie pour elle évidemment!, mais pour des besoins rédactionnels j'aborde la question sous l'angle du parent coincé).

Grâce à la crèche où vont les garçons le mercredi, nous apprenons qu'une de leurs collègues termine son contrat, bref, après quelques coups de fils et quelques coups de mains salvateurs (merci Jules et Sabine, et nos super parents), Lavina entre dans nos vies.

Mary Poppins la vraie... chansons, jeux, calins, cuisine bref une aide précieuse, ouuuuuuuuuuuf nous soufflons et pouvons reprendre notre organisation quotidienne... (et moi, je fais quelques "nocturnes" pour rattrapper le retard, laissant 4 mômes en folie (et en fatigue) à Bricol'Boy, durant l'horrible tranche horaire 18h-20h - j'y reviendrai aussi promis)

Ce n'est pas encore la happy end, car Mary Poppins 1 a malheureusement perdu son bébé et a projetté de revenir, tout en n'étant peut-être pas encore prête à revenir la fleur au fusil (quoi de plus normal!?! pour l'avoir vécu aussi, je sais combien cela peut être difficile).

Bref, de certificat médical en certificats médicaux, elle prolongeait tous les 15 jours en nous laissant dans l'incertitude et Mary Poppins 2 pensant que son contrat se terminait et qu'elle serait au chômage, s'organisait la semaine à venir avec plein d'autres choses.

Du coup re-re congé pour bibi (heureusement que la dite bibi est indépendante soi-dit en passant).

Et voilà qu'un méchant virus nous attaque depuis 2 semaines, Oscar a une angine, Joachim a une otite, Victor un mystérieux virus qui cumule angine et muguet...et Lavina une pneumonie... (on lui souhaite un (très) prompt rétablissement, héhéhé)

AAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh me direz vous

et... 3 semaines dans la vue!!

Mais heureusement, pour le coup, nous avons fait pleurer le CPAS qui nous a gentillement dépêché ... la remplaçante de la remplaçante...

Désormais, vous comprenez (et compatissez) notre manque d'assiduité à rédiger ce blog ces derniers temps...

La suite au prochain épisode (priez pour que la remplaçante de la remplaçante ne se casse pas un bras ou une jambe ;-) )