Imaginez le décor de l’intrigue : Edwige est de quart pour le bib de 23h. Et, évidemment, Victor et Oscar ont faim en même temps. La maison est silencieuse, Aurore et Régis dorment à poings fermés. La chambre des garçons est faiblement éclairée par une petite lampe de bureau LED pour ne par réveiller Joachim.

 Pour éviter un vacarme qui va rameuter tout le village, elle se dit qu’elle va tenter de les nourrir tous les deux : Oscar dans le relax et Victor dans ses bras. La voici donc en périlleuse position quand tout à coup… LA PANNE… DE COURANT ! Le noir complet et les deux enfants de s’étouffer comme de bien entendu… 

Son cerveau fonctionne à toute allure (sisisisi c’est encore possible malgré les petites nuits) c’est la catastrophe intégrale. Il va falloir les nourrir et les CHANGER à la lueur de la bougie. Le chauffe-biberons étant hors service, il faut les chauffer au bain-marie sur le poêle à bois… Argh le poêle à bois dont nous avons laissé le feu s’éteindre de lui-même vu l’heure tardive…

 La mort dans l’âme elle va réveiller son époux épuisé et enfin endormi pour lui faire part de son désarroi et solliciter un peu d’aide. 

Tel un valeureux chevalier partant en croisade, vers une mort certaine, Bricol’Boy lui fit ses adieux… En effet, il a eu la mauvaise idée de reporter la « corvée bois » au lendemain. Il n’y a plus de bûches dans le panier à bûche. Il doit donc sortir en petit short de pyjama, par -20° en chercher de nouvelles… 

Mais tout à coup, alors qu’il avait enfilé doudoune, bonnet, gants, écharpe, damart, chaussettes zé bottes (et j’en passe et des meilleures, mais ayant gardé son short), la fée EDF apparut et eut pitié de lui. Elle rétablit le courant et le sauva d’une broncho-pneumonie fatale. 

*                                                    *                                            *

 Les biberons de nuits sont donc montés en même temps que les enfants après le bib de 20h. Il y a donc 3 fournées (bib+dosettes) qui sont posées sur la table à langer. 

Il arrive fréquemment que Bricol’Boy chauffe un biberon de lait (et non pas d’eau) déjà utilisé de la fournée précédente. Heureusement, il s’en est rendu compte à temps à chaque fois… enfin c’est ce qu’il me dit ;o) 

*                            *                             *

Edwige, forte de son expérience du bain à la chaîne (cfr. point 4), veut expliquer la technique à Lauranne, la gentille puéricultrice qui s'occupera des enfants pour les 3 ans à venir (merci la Fédération Wallonie-Bruxelle), avec démonstration à l'appui.

Elle chauffe, la salle de bain à une température proche du sauna, elle pose les 3 fistons sur un petit matelas de jeux, prépare, savon, langes, bodys et pyjamas propres, essuies de bain, gants de toilette... Fait couler l'eau et explique déjà comment les laver quand... elle sent quelque chose de mouillé sous son pied... Elle avait oublié de  fermer le bouchon du bain................

*                            *                             *

Voici une image trouvée au hasard du web… quelle bonne idée à mettre sur la liste de naissance ;o))

22276_305926577095_280825007095_4042934_2243534_n 

 

 à suivre... il y en aura bien d'autres encore.